SPOILER ALERT!

Skin trade - George RR Martin

Skin Trade - George R.R. Martin, Annaïg HOUESNARD, Emmanuel Chastellière, Andrew BRASE

Il fût un temps où cette ville était au centre du monde.
Un temps où sa puissance se nourrissait du sang et du fer. Mais aujourd'hui elle n'est plus que rouille et elle attend la ruine. C'est un territoire parfait pour Willie Flambeaux et Randi Wade. Lui est agent de recouvrement, elle, détective. Mais lorsqu'une série de meurtres particulièrement atroces ensanglante cette ville qu'ils croyaient si bien connaître, ce n'est plus dans dans le labyrinthe des rues qu'ils auront à mener l'enquête, mais dans les recoins les plus sombres de leurs propres passés.
Là où se cachent leurs plus grandes peurs.

 

Venant d'un auteur aussi monumental, on aurait pu s'attendre à un traitement plus original du mythe du loup-garou. Mais finalement, ce ne sont vraiment que des humains capables de se changer en loups, et ce de jour comme de nuit, comme expliqué par le personnage principal, Willie, qui dit que bon, les loups-garous qui ne se transforment qu'à la pleine lune, c'est une connerie inventée par un scénariste d'Hollywood. Personnellement, je suis une puriste en ce qui concerne les mythes, et cette manie qu'ont les livres fantastiques contemporains de tout balayer en disant que "le cinéma a tout inventé" commence à me taper sur les nerfs.

Mais revenons à l'histoire. Willie est un loup-garou, on l'apprend dès la première scène. Randi est détective privée, et va se retrouver, à la demande de Willie, à enquêter sur une série de meurtres atroces, dont je ne révélerai pas la nature puisqu'on l'apprend en milieu de livre. Les victimes sont, bien sûr, des loups-garous.
Le concept du chasseur chassé est très intéressant, et c'est ce qui aurait pu faire la force du livre... s'il avait été plus long. A peine le temps de dire ouf qu'on en est déjà à la fin, qu'on apprend qui est le meurtrier, et l'explication... Bon attendez, il faut que je spoile, cliquez à vos risques et périls.

 

Bon, c'est sérieux l'histoire du machin invoqué à travers un miroir qui vient bouter du loup-garou hors de sa peau ? Pourquoi il fait ça d'ailleurs ? Un monstre pareil se ramène tranquillou, enlève la peau d'un mec et retourne se terrer dans son miroir. Sérieusement ?

(show spoiler)

 

L'explication donc, n'est pas géniale, même si les motivations du tueur peuvent se comprendre (et auraient été davantage acceptables SI L'HISTOIRE AVAIT ÉTÉ PLUS DÉVELOPPÉE).

Non, c'est vraiment ce que je reproche le plus au livre, au-delà du fait de ne pas respecter ma vision du loup-garou (après tout, l'auteur fait ce qu'il veut), c'est qu'il va trop vite, qu'on n'a aucun détail, que les personnages sont si peu développés qu'on ne s'attache pas à eux.

 

Quelle déception ! C'est sans doute la première fois que je suis déçue par un livre de George RR Martin. Les Trône de fer son géniaux, ses recueils de nouvelles sont en général agréables à lire, mais celui-là me semble être un simple brouillon de roman, un premier jet publié trop vite, et c'est bien dommage.